Législation Française

Le CBD dit cannabidiol est bien légal en France, sous certaines conditions.
Pour commencer, la molécule de CBD doit être issue de la plante de chanvre et non de cannabis. La plante de chanvre doit impérativement faire partie des souches autorisées à la culture mentionnées dans l’arrêté du 22 août 1990 portant l’application de l’article R. 5132 - 86 du code de la santé publique pour le cannabis.
Au contraire, la culture et la consommation du cannabis sont interdites en France, car le cannabis est considéré comme une drogue. L’usage de drogues étant un délit, vous vous exposez donc à une amende.
La plupart des produits au CBD et CBG doivent impérativement contenir un taux de THC de 0.2 % sur leurs rapports d’analyses. En revanche, certains produits tels que les huiles pour animaux, les e-liquides, les produits cutanés, les cosmétiques, les graines et huile vierge de chanvre doivent absolument avoir un taux de THC nul.

La vente de produits au CBD et CBG est interdite aux mineurs au même titre que l’alcool ou encore les cigarettes. L’utilisation de ces produits n'est pas préconisée pour les femmes enceintes et/ou allaitantes.

post%20instagram%20%20(9).png

Législation Européenne 

Le CBD est quasiment légal dans la plupart des pays européens avec quelques exceptions. L’Union européenne considère le CBD comme un nouveau produit alimentaire, ce qui signifie que la législation autour ne cesse d’évoluer rapidement. Pour vous donner un exemple, chaque mois des dizaines de nouvelles marques de ces produits entrent sur le marché européen. 19 pays européens ont légalisé les produits contenant des cannabinoïdes.  Parmi eux, on trouve l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, Les Pays-Bas, la Belgique, etc.
Le seuil de THC autorisé doit être inférieur à 0.2 %. Par exemple, en Allemagne le taux maximal est de 0.3%.
Chaque pays a des législations différentes, ce qui signifie que les produits au CBD vendus diffèrent selon les pays.
Toutefois certains pays comme l’Albanie, l'Andorre ou encore l’Arménie, des amendes ou des peines d’emprisonnement sont mises en place en cas de possession du cannabidiol.