Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
Les effets du CBD sur la mémoire

Les effets du CBD sur la mémoire

23 novembre 2021

Temps de lecture : 5 min

 

Quels sont les effets du CBD sur le cerveau ? 

 

Le CBD est populaire pour avoir un nombre considérable de vertus thérapeutiques, cependant comme le domaine de la recherche sur la marijuana en est encore à ses débuts, plus d’études sont nécessaires pour analyser tout le potentiel de cette plante.

 

Effets neuroprotecteurs 

Le CBD pourrait être une aide pour le traitement des maladies neurologiques grâce à ses propriétés neuroprotectrices. Autrement dit, le CBD protège les neurones de la dégénérescence, ce qui préserve la jeunesse du cerveau d’une personne. Il a été démontré lors d’une étude sur la maladie d’Alzheimer que le cannabidiol inhibe le développement des symptômes de la maladie. 

 

Effets anti-douleurs 

Le cannabidiol est un anti-douleur naturel. Grâce à ces qualités, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que le cannabidiol et d’autres cannabinoïdes non toxiques peuvent être utilisés comme en complément aux médicaments quand il s’agit de traiter la douleur chronique. Attention, le CBD n’est pas un médicament. Il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous suivez un traitement médical. 

De nombreuses études ont montré que l’utilisation topique du cannabidiol pourrait certainement aider la mobilité des articulations. Cela pourrait aussi aider le processus de guérison après une blessure. Le saviez-vous qu’il y a également des athlètes professionnels qui consomment du cbd ? En effet, cela permet de lutter contre les inflammations musculaires ainsi que d’autres problèmes concernant la douleur. 

 

Effets anticancéreux

Les recherches sont encore récentes, cependant une recherche démontre que de très fortes doses de cannabidiol pourraient éventuellement aider pour inhiber la croissance des cellules cancéreuses grâce à ses propriétés antitumorales. De plus, cela peut aussi aider à être une aide pour traiter la leucémie et des maladies similaires. 

 

Effets anti-anxiété

Le CBD a longtemps été apprécié pour ses effets anti-anxiété. C’est même la première raison pour laquelle les personnes utilisent l’huile de cannabidiol. De nombreuses personnes en ont témoigné sur Internet lorsque vous faîtes le tour. En 2011, une étude a été réalisée sur 24 patients souffrant de troubles de l’anxiété sociale. Les patients ont tous reçu de l’huile de CBD ou un placebo une heure et demie avant le test. Il en résulte que les niveaux d’anxiété, les troubles cognitifs ainsi que la gêne sociale des patients qui ont reçu du CBD avaient diminué de manière significative par rapport à ceux ayant reçu un placebo. 

 

Effets antidépresseurs

Le CBD semble aussi efficace en tant qu’antidépresseur. Le CBD agit en équilibrant le dysfonctionnement du système endocannabinoïde chez les personnes qui souffrent de dépression. En outre, dans des études, il a été émis que le CBD agit sur un récepteur de la sérotonine qui influence les symptômes de la dépression.

 

Effets sur les insomnies

Comme le CBD peut favoriser la réduction du stress, de l’anxiété et de la douleur, il peut s’avérer une aide naturelle efficace pour le sommeil. D’autre part, le CBD régule aussi le cycle veille-sommeil. C’est-à-dire qu’il induit l’éveil et réduit la somnolence diurne à faible dose. De grandes quantités consommées quelques heures avant le coucher peuvent avoir un effet sédatif qui se traduit souvent par un sommeil réparateur. 

 

Comment le CBD affecte le cerveau ? 

 

Le cannabidiol a recours à différentes voies de transmission moléculaire, ce qui justifie les effets neurologiques de l’huile de CBD. Le CBD stimule l’activité du système endocannabinoïde par plusieurs voies différentes indépendantes des récepteurs. Le cannabidiol renforce et inhibe donc l’action de liaison de certains récepteurs couplés aux protéines. 

 

En dessous, vous trouverez une brève description des systèmes de récepteurs affectés par le cannabidiol. 

 

1. Le CBD et le système sérotoninergique

 

Les récepteurs de la sérotonine influent sur un large éventail de fonctions corporelles et cérébrales. Par exemple, ils ont un impact sur la perception de la douleur, l’humeur, l’appétit et la mémoire d’une personne. La sérotonine a aussi une influence sur nos réactions au stress. En effet, les récepteurs de la sérotonine régulent la libération d’hormones qui contrôlent les fonctions ci-dessus.

Le CBD se concentre sur le récepteur de la sérotonine 1A, ce qui explique pourquoi les scientifiques pensent que le cannabidiol peut se révéler si utile pour gérer la douleur, l’anxiété et l’obésité. En outre, les chercheurs ont associé l’activité des récepteurs de la sérotonine 1A à certains problèmes tels que les nausées dues à la chimiothérapie, la dépression, les douleurs neuropathiques et la schizophrénie.

 

2. Le CBD et les récepteurs vanilloïdes

 

Le cannabidiol se rattache aux récepteurs vanilloïdes, également appelés récepteurs TRPV1 afin d’obtenir certains effets thérapeutiques. Le TRPV1 est un canal ionique. Il aide le corps à réguler sa température, à contrôler l’inflammation mais aussi à modifier la perception de la douleur.

 

3. Le CBD et les récepteurs “orphelins”

 

Le récepteur orphelin doit son nom au fait que les scientifiques ne savent toujours pas si ce dernier appartient à une famille de récepteurs plus importante. Il est aussi appelé GPR55 et est responsable de la régulation de la pression sanguine, de la densité osseuse et de la réabsorption osseuse

 

Il peut finir par provoquer l’ostéoporose, contribuer à la multiplication et à la migration des cellules tumorales s’il montre des signes de suractivité constante. La molécule de cannabidiol arrête la signalisation du GPR55. Ceci est lié à la capacité de ce cannabinoïde à éventuellement aider à stopper la croissance du cancer.

 

4. Le CBD et les récepteurs nucléaires

 

Les récepteurs nucléaires sont aussi désignés par le terme PPAR, qui est une abréviation de récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes. Leur action est associée à des effets antitumoraux. Comment cela se passe-t-il ? Le cannabidiol active tout d’abord les PPAR, qui se trouvent à la surface du noyau de la cellule. Quand le récepteur PPAR-gamma est stimulé, le cbd déclenche alors un effet antiprolifératif qui s’est avéré faire régresser le cancer dans des familles de cellules de cancer du poumon. 

 

5. Le CBD comme stimulant de l’anandamide 

 

En 2016, une étude a été publiée dans la revue Frontiers of Pharmacology qui a montré que le cannabidiol inhibe la dégradation de l'anandamide sur le cerveau. Cela booste ensuite les niveaux endocannabinoïdes sur les synapses du cerveau. L’anandamide est souvent qualifiée de version humaine de la marijuana car le THC et cette dernière se ressemblent beaucoup dans leur structure chimique. Ils produisent tous les deux des effets similaires. L’anandamide a une influence sur la perception de la douleur, la température corporelle, l’appétit et l’humeur. 

Le CBD coopère avec les mêmes molécules intracellulaires qui transportent le THC et l’anandamide vers différentes parties de la cellule. Il a aussi un lien fort avec trois types de protéines de liaison aux acides gras (FABP). C’est un peu compliqué à comprendre mais pour faire simple, une fois que les endocannabinoïdes pénètrent dans la cellule, le processus de dégradation de l’anandamide commence. Ensuite, le CBD réduit l’accès de l’anandamide à la FABP de transport. Cela retarde son entrée dans la cellule, ce qui ralentit sa dégradation. 

 

Est-ce que le CBD est dangereux ? 

 

Le CBD n’est pas dangereux pour la santé. Notre métabolisme possède lui aussi des endocannabinoïdes. Les endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs qui se lient aux récepteurs cannabinoïdes dans votre système nerveux. Contrairement au CBD, le THC contient des effets secondaires. Donc non, le CBD n’est pas dangereux pour notre santé. En revanche, il est déconseillé aux femmes enceintes et/ou allaitantes de consommer du CBD. Nous vous rappelons aussi que la vente de CBD est interdite aux mineurs. 

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

 

Comme toute surconsommation, si vous sur consommez du cannabidiol, il se peut que vous ressentez des effets secondaires. Des effets secondaires tels que la sécheresse de la bouche, une réduction de l’appétit, de la somnolence, de la fatigue et de la diarrhée. Le CBD pourrait éventuellement interagir avec d’autres médicaments que vous prenez, comme les anticoagulants. C'est la raison pour laquelle nous vous recommandons de consulter votre professionnel de la santé si vous suivez actuellement un traitement médicamenteux pour savoir si le CBD n'aura pas d'interactions avec les médicaments que vous prenez. 

 

Est-ce que le CBD aide à dormir ? 

 

Jusque là, les recherches sont insuffisantes pour déterminer l’efficacité du CBD dans le traitement de certaines conditions de santé. Néanmoins des recherches préliminaires suggèrent que le cannabidiol peut aider à traiter un certain nombre de troubles du sommeil. Des troubles du sommeil tels que de l’insomnie, le trouble du comportement en sommeil paradoxal et le trouble de somnolence diurne excessive. D’autres recherches suggèrent que le cannabidiol peut aussi aider les personnes à améliorer leur sommeil en réduisant leur anxiété.

N'hésitez pas à nous contacter par mail ou en DM sur nos réseaux si vous avez des questions !