Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
CBD et l'endométriose

CBD et l'endométriose

02 juin 2021

Temps de lecture : 3 min

Selon la gravité de l’endométriose, cette maladie peut changer la vie d’une personne. Elle s’accompagne souvent de douleurs chroniques insupportables. Ses effets secondaires peuvent englober des problèmes de vessie, de l'intestin et même de fertilité. 

Le traitement de l’endométriose oscille entre les thérapies naturelles et l’intervention chirurgicale. Ces dernières années, de nombreuses femmes se sont tournées vers le chanvre pour soulager les symptômes de l’endométriose. Actuellement, un certain nombre d’enquêtes et d’études ont montré que le CBD avec un peu de THC (taux légal) sont tous deux bénéfiques pour l’endométriose et les symptômes de cette maladie. 

Néanmoins nous vous rappelons que le CBD n’est pas un médicament, il peut seulement être une aide complémentaire au traitement. 

Dans cet article, nous verrons que le Dr Amy Gajjar, médecin généraliste certifié The Royal Australian College of General Practitioners et spécialiste de la médecine intégrative, explique ce que c’est l’endométriose, les traitements traditionnels de l’endométriose et comment le chanvre aide à soulager cette maladie. 

Au programme, elle va nous dire : 

  • Quels sont les signes et les symptômes de l’endométriose ? 
  • Quand est-ce qu’une personne doit faire appel à un médecin pour l’endométriose ? 
  • Comment l’endométriose est-elle diagnostiquée ? 
  • Le chanvre peut-il aider au traitement de l’endométriose ?
  • Quels types de produits à base de chanvre sont conseillés pour cette maladie ? 
  • Quel est le dosage ? 
  • Que dit la recherche sur le chanvre à propos de l’endométriose ? 

Quels sont les signes et les symptômes de l’endométriose ? 

L’endométriose est une maladie inflammatoire chronique dans laquelle du tissu semblable à l’endomètre se développe en dehors de l’utérus. Ces tissus peuvent ensuite se former sur des organes comme les ovaires, les trompes de Fallope, le col de l’utérus, l’appendice, l’utérus et la vessie ainsi que sur d’autres zones abdominales. En raison de la diversité des localisations, l’affection peut causer un certain nombre de symptômes différents. 

Les symptômes courants de l’endométriose sont notamment les suivants : 

  • Des douleurs de la vessie 
  • Des symptômes prémenstruels récurrents
  • Des règles abondantes et douloureuses 
  • Léthargie (c’est-à-dire un sommeil profond et prolongé où les fonctions de la vie semblent suspendues), fatigue et troubles du sommeil
  • Des douleurs pendant les rapports sexuels 
  • Des douleurs dans le bas du dos, les hanches et les cuisses
  • Des douleurs lors de l’évacuation des selles 
  • Des douleurs pelviennes 
  • Une subfertilité

En raison de ces symptômes douloureux, les personnes atteintes d’endométriose risquent d’être extrêmement anxieuses, voire déprimées. 

Quand est-ce qu’une personne doit consulter un professionnel de la santé pour une endométriose ? 

Les douleurs occasionnelles liées aux règles sont normales. En revanche, si vous éprouvez des symptômes médicaux persistants de douleurs constantes ou de règles abondantes et douloureuses pour lesquelles les analgésiques habituels ne vous soulagent pas, vous devez dans ce cas consulter un médecin. 

Selon le Dr (traduction en français) : “L’un des problèmes est que les femmes se sont habituées à avoir des règles douloureuses. C’est comme le stress, nous acceptons le stress comme une chose normale au quotidien. Je pense qu’il y a beaucoup de femmes qui pensent qu’avoir des règles douloureuses et récurrentes est tout simplement normal, mais ce n’est pas le cas.”

Ainsi, lorsque la douleur influe sur votre qualité de vie, que cela soit à la maison, au travail ou qu’elle engendre une quelconque incapacité fonctionnelle, il est très important de demander de l’aide. 

Comment diagnostique-t-on l’endométriose ? 

Les symptômes cliniques et les antécédents sont vraiment essentiels au diagnostic. En raison de la nature des symptômes, un diagnostic d’endométriose débute par l’exclusion de certains éléments. Les études montrent qu’il y a souvent un délai important entre la première visite chez le médecin et le diagnostic d’endométriose. 

Actuellement, le temps de diagnostic moyen se situe entre 7 à 10 ans

Les médecins voudront comprendre le type de règles que vous avez et les symptômes que vous présentez. Il est donc vivement recommandé de suivre votre cycle et vos symptômes pendant quelques mois avant votre visite. Lorsque vous consultez un médecin, veillez à lui fournir le plus de détails possible sur vos symptômes. 

La seule façon définitive de diagnostiquer l’endométriose est de procéder à une laparoscopie. La laparoscopie est une intervention chirurgicale peu invasive et relativement sûre, au cours de laquelle une caméra (un laparoscope) est introduite dans le bassin par une petite incision près du nombril. Le médecin utilise la caméra pour examiner les organes pelviens et repérer tout signe d’endométriose. 

Le chanvre peut-il aider à soulager l’endométriose ? 

Oui. Il existe des récepteurs cannabinoïdes dans tout le corps, principalement dans le système nerveux central et périphérique, le système immunitaire et les organes. Des récepteurs cannabinoïdes ont également été identifiés dans l’endomètre et la muqueuse intestinale. 

Le chanvre possède deux substances (cannabinoïdes) appelées THC et CBD, qui peuvent interagir avec les récepteurs cannabinoïdes. Ces deux cannabinoïdes peuvent avoir des effets bénéfiques dans le traitement de l’endométriose. 

L’une des principales caractéristiques de l’endométriose est l’inflammation. Le chanvre est connu pour avoir des propriétés anti-inflammatoires. Un autre symptôme de cette affection est la douleur (souvent chronique). Des études démontrent que le chanvre est bénéfique pour les douleurs chroniques. L’endométriose peut également être la cause d’autres troubles comme l’anxiété et la dépression,  deux comorbidités que le chanvre peut aider. 

Nous savons historiquement que le chanvre est utilisé depuis des milliers d’années. Il semblerait même que la reine Victoria l’ait utilisé pour soulager ses règles douloureuses.

Quels types de produits à base de chanvre sont conseillés pour cette maladie ? 

La formulation la plus courante utilisée de la plante pour la prévention de l’endométriose est l’huile de cannabidiol, que l’on prend par voie orale. Il y a certains médecins qui proposent du CBD car il a des propriétés anti-inflammatoires et peut aider à soulager la douleur. Il présente également moins d’effets secondaires que le THC tout seul, qui lui est illégal en France lorsque son taux est supérieur à 0.2 %. 

L’huile de CBD est une excellente aide à côté d’un traitement médical. Nous vous rappelons encore une fois que le CBD n’est en aucun cas un médicament. Si vous suivez un traitement médicamenteux, il s’avère judicieux d’en parler à votre médecin avant de prendre du CBD

Si vous ressentez beaucoup de douleurs aiguës (douleurs à déclenchement rapide), il est possible d’inhaler la fleur de CBD à l’aide d’un vaporisateur. Ainsi, le chanvre inhalé procure un soulagement rapide des symptômes, ou alors les huiles sublinguales qui agissent tout aussi bien. Les bienfaits se feront sentir. 

Quel est le dosage ? 

Les dosages varient en fonction de facteurs génétiques, du mode de vie et des troubles de santé. 

Le dosage de CBD qui vous convient peut être différent pour une personne de même taille et de même poids ayant un mode de vie similaire au vôtre. 

Que dit la recherche sur le chanvre à propos de l’endométriose ? 

Les recherches sur le chanvre et l'endométriose sont de plus en plus nombreuses. Il a été prouvé que le système endocannabinoïde a une influence sur l'endométriose. Des recherches ont montré l'impact positif du CBD sur l'inhibition du développement de l'endométriose. En outre, une étude australienne a démontré que les femmes utilisant du chanvre pour soulager l'endométriose voyaient leurs douleurs s'atténuer. 

Le CBD n’est pas un médicament mais peut aider à soulager l’endométriose