OFFRE EXCLUSIVE : Commande doublée sur toutes les fleurs ! (à partir de 3g)

Peut-on conduire après avoir fumé du CBD ?

Peut-on conduire après avoir fumé du CBD ?

23 novembre 2022

Pour rappel, le CBD ou chanvre est un élément qui procure des bienfaits naturels sur le corps et qui est actuellement un produit de plus en plus commercialisé et reconnu.

Nous avons également pu être soutenus par l’Organisation Mondiale de la Santé qui a reconnu que le CBD a des effets thérapeutique sur la santé.

Le CBD et sa consommation dans la vie de tous les jours ou au volant, sont parfaitement légales en France, avec certaines conditions, il ne doit pas dépasser 0,3% de THC.

Il peut se présenter sous forme de fleur, de résine, d’huile, de tisane ou de façon alimentaire.

L’effet du CBD a des résultats bénéfiques pour le corps et l’esprit, il aide à combattre les cellules cancérigènes, c’est un soutien face à certaines douleurs et permet également de réduire son tabagisme, voire arrêter de fumer complètement.

C’est une molécule prometteuse, qui a l’effet de baisser l’anxiété et le stress chez certaines personnes. Le CBD est un véritable allié pour le corps humain, il permet de soulager des cas de pathologies plus ou moins bénignes grâce à son effet de bien-être.

Il est clair que ce dérivé du cannabis a beaucoup d’effets positifs sur notre corps, en comparaison à des effets secondaires qui au final sont minimes.

Les risques pour la conduite ?

Le CBD et la conduite peuvent être combinés si toutes les conditions sont respectées.

L’effet de la consommation du CBD est très rapide et peut durer plusieurs heures. D’une personne à l’autre, le CBD peut provoquer au volant des risques de somnolence et de relaxation.

Consommer du CBD et conduire juste après n'est pas forcément conseillé, tout dépend de chacun et de son organisme, mais les effets peuvent varier en fonction de votre corps et comment vous allez réagir aux produits. 

Les effets du CBD ont beaucoup de résultats bénéfiques sur le corps et l'esprit, il agit sur certaines douleurs. Il peut varier en puissance si vous le consommez en huile ou en fleur.

Contrairement au cannabis, le cannabidiol (CBD ou chanvre), n’est pas considéré comme un stupéfiant et cela vous permettra de pouvoir le consommer sans contre-indication à la conduite. 

En soi, la consommation de chanvre ne représente pas un danger extrême pour la conduite. Cependant, si vous y réagissez mal, et que vous constatez des effets secondaires, alors il vaut mieux éviter de conduire.

Les effets secondaires possibles avec le chanvre ? 

Nous avons constaté quelques effets secondaires qui peuvent se présenter lorsque vous fumer ou consommer du chanvre : 

  • Le CBD peut provoquer une baisse de la pression artérielle lors de la prise d’une grosse dose d’huile CBD;
  • Il provoque des nausées;
  • Certaines personnes souffrent de somnolence ou d’insomnies en consommant cette molécule;
  • En cas de diminution de la pression artérielle liée à la consommation de chanvre, vous pouvez avoir des vertiges et des étourdissements.

Cependant, il faut faire attention aux produits que vous achetez, et qui peuvent sans être indiqués, contenir plus de 0,3% de THC. C’est pour cela qu’il faut privilégier des produits français et demander, si cela est possible, des analyses produits au commerçant où vous les achèterez.

Si le processus est bien respecté et que tout est aux normes, vous n’aurez pas de dépistage positif. 

Chacun réagit différemment à la prise de CBD mais également au THC. C’est pourquoi la consommation de fleurs de chanvre et ses très faibles taux licites de THC peuvent entraîner au volant, la positivité d’un test salivaire. Encore plus si vous les consommez par vaporisation, plutôt que par infusion, ou combustion. C’est pour cela que l’effet du chanvre sera plus fort qu'en temps normal et le THC sera plus détectable.

Cependant, si le produit comporte plus de THC que les normes légales, il sera évidemment interdit de conduire après avoir consommé du CBD et vous serez positif au test salivaire. Ce produit sera alors considéré comme du cannabis et non du CBD, ce qui est illégal.

Le produit ne sera plus considéré comme du chanvre ou du CBD, qui est lui légal, mais comme du cannabis comme est considéré comme une drogue et illicite.

Il sera donc évident que tout test positif au THC vous conduira à :

  • un retrait de 6 points sur le permis de conduire (avec une invalidation de permis pour les jeunes conducteurs),
  • une amende jusqu’à 4500€,
  • une peine d’emprisonnement jusqu’à 2 ans,
  • une suspension de permis de conduire jusqu’à 3 ans.

Il est tout de même vivement conseillé d’attendre environ 6 heures après avoir consommé ou fumer du CBD. Même si votre consommation de CBD ou de chanvre ne représente pas de risques extrêmes pour la conduite, il vaut mieux être vigilant. 

Ainsi, même si le risque est faible, il est possible d’être contrôlé positif au test salivaire à cause du THC après avoir consommé du CBD.

Risque marginal, mais existant, c’est pourquoi nous conseillons d’espacer votre consommation de CBD et la prise du volant de quelques heures au minimum.

Il vaut mieux être vigilant et fumer du CBD le soir après être rentré du travail sans prendre de risques de conduire après. L’effet sera alors le même, mais vous ne serez pas exposé à des risques pour votre sécurité ou votre permis. 

Enfin, il existe un quiproquo en termes de sécurité publique. La possession de fleurs ou résine de CBD au volant, peut entraîner une confusion pour les forces de l’ordre en cas de contrôle. C’est notamment l’une des raisons qui poussent le gouvernement à souhaiter interdire la commercialisation de ces produits.

Le chanvre reste bien sûr légal, tant que son taux de THC est inférieur à 0,3%. L’effet qu’il procure et sa consommation représente tout de même des risques qui ne sont pas négligeables.Conduire et fumer, il faudra donc choisir pour éviter les risques concernant votre sécurité ou celle des autres. 

Veillez donc, si vous voulez conduire avec du CBD, de le garder dans les sachets scellés de votre vendeur et de vous munir de tous les justificatifs d’achat. Cela pourrait vous éviter beaucoup de confusions.

Pour finir, il existe une étude menée par l’Université de Sydney, qui a prouvé que les risques de prendre ou fumer du CBD et de conduire juste après étaient minimes pour votre sécurité. 

En effet, contrairement au THC, un composant du cannabis qui peut induire l'euphorie, l'affaiblissement des facultés et une dépendance, le CBD est “non-intoxicant” et il est largement utilisé à des fins médicales et a un effet de "bien-être".

L’étude montre que la prise quotidienne de 1500 mg par jour, qui est la plus élevée, n’a aucun impact sur la conduite et les capacités des conducteurs en consommant.

Les 17 participants à cette étude ont parfaitement réussi tous les tests de conduites, ils devaient d'abord essayer de maintenir une distance de sécurité entre eux et un véhicule de tête, puis conduire sur des autoroutes et des routes de campagne.

Ils ont fait ces tests entre 45 et 75 minutes après la consommation du CBD en huile, et ensuite entre 3 et 5 heures en comparant plusieurs doses sur chaque participant.