Nouveaux produits

Nouveaux produits
    • Résine Caramello CBD
      • Nouveau
      Résine Caramello CBD
      5g achetés + 1g offert ; 10g achetés + 3g offerts ; 20g achetés + 5g offerts automatiquement...
      13,90 € Prix
      Résine Nepal Cream CBD
      • Nouveau
      Résine Nepal Cream CBD
      5g achetés + 1g offert ; 10g achetés + 3g offerts ; 20g achetés + 5g offerts automatiquement...
      13,90 € Prix
    • Super Skunk CBD Greenhouse
      • Nouveau
      Super Skunk CBD Greenhouse
      Membre star de la famille Skunk, c’est une fleur très populaire ! Super Skunk est un produit...
      11,90 € Prix
      OG Kush Greenhouse
      • Nouveau
      OG Kush Greenhouse
       Découvrez OG Kush notre nouvelle star des fleurs premiums de notre shop ! 
      11,90 € Prix
Tous les nouveaux produits
Au Royaume-Uni, une femme a réduit son cancer grâce à l’huile de CBD

Au Royaume-Uni, une femme a réduit son cancer grâce à l’huile de CBD

01 décembre 2021

Temps de lecture : 3 Minutes 

Au Royaume-Uni, une octogénaire aurait réussi à réduire son cancer en deux ans, grâce à l’huile de CBD. Cette femme aurait été diagnostiquée quelques années auparavant d’un cancer situé au niveau de ses poumons.

Le rapport qui est paru dans le BMJ soit le British Medical Journal, en octobre nous explique comment la tumeur de la patiente a régressé de 41 millimètres aux 10 millimètres en approximativement deux ans et demi. Le British Medical Journal est un journal médical anglais fiable et qui fait partie des revues médicales les plus consultées au monde. Il faut savoir que les cannabinoïdes sont similaires aux endocannabinoïdes, qui sont fabriqués par le corps humain pour distribuer à différents mécanismes, qui ont un impact sous différentes fonctions comme la fonction nerveuse, la douleur, les inflammations ou encore la fonction immunitaire, entre autres. Les cannabinoïdes ont été étudiés en tant que traitement primaire pour le cancer. Cependant, les résultats de ces études n’ont pas été concluants et il est difficile de savoir avec précision si les cannabinoïdes utilisés ont eu un impact ou non. Dans cet article médical, on nous présente une femme d’environ 80 ans ayant été diagnostiquée avec un cancer bronchique non à petites cellules en juin 2018 après des symptômes comme des toux. La femme était une grande consommatrice de tabac, fumant près de 68 paquets par an, et avait des antécédents de maladies pulmonaires dans son entourage.

À la suite du diagnostic, même si elle était à priori une bonne candidate pour les différents traitements visant à guérir son cancer, elle a rejeté la chirurgie, la chimiothérapie et les autres traitements qui lui ont été proposés. Le dossier présente le point de vue de la patiente, qui explique qu’elle a refusé le traitement parce qu’elle avait assisté à la terrible expérience de la radiothérapie vécue par son défunt mari. Les médecins ont donc décidé suite à la décision de la patiente de simplement effectuer des scanners régulièrement pour suivre l’évolution de la maladie tous les trois mois ou plus. Au cours des scans effectués les deux années suivant la pose du diagnostic, les médecins ont observé que son cancer du poumon avait diminué d’environ 76 %, soit une réduction moyenne de 2,4 % par mois depuis le diagnostic. En 2019, le rétrécissement de la tumeur a suscité l’intérêt des médecins et la patiente a été amenée à discuter de ses résultats.

Lors de cette rencontre, elle a révélé qu’elle prenait de l’huile de cannabidiol soit de l’huile de CBD comme un auto traitement pour son cancer du poumon depuis 2018, qu’elle a expliqué avoir acheté hors du Royaume-Uni. Elle a indiqué qu’elle prenait environ 0,5 millilitres d’huile de CBD deux voire trois fois par jour. Il faut noter que le fournisseur de l’huile a indiqué que les principaux ingrédients étaient le tétrahydrocannabinol, le cannabidiol et l’acide tétrahydrocannabinolique. Ces trois molécules étaient respectivement concentrées à 19,5 % (THC), 20 % (CBD), 23,8 % (THCA). Nous vous rappelons que les produits vendus en France doivent comprendre un taux de THC inférieur à 0,2 % sans quoi ces produits sont considérés comme des produits stupéfiants et peuvent aboutir à des sanctions par les forces de l’ordre. La patiente avait remarqué une diminution de l’appétit depuis qu’elle avait pris de l’huile de CBD, mais en dehors de cela, la patiente a indiqué n’avoir apporté aucun autre changement aux médicaments qui lui avaient été prescrits, à son régime alimentaire ou à son mode de vie. On peut noter qu’elle fumait encore un paquet de cigarette par semaine, bien qu’on lui ait très fortement recommandé d’arrêter.